On parle souvent d’UI Designer, d’UX Designer, de développeur Java, Android natif, ces métiers sont peu connus et encore mal appréhendés par les entreprises, mais pourtant en plein expansions. Mais alors comment réussir à monter une équipe web performante, en phase avec les besoins d’aujourd’hui, si personne au sein du groupe n’est en mesure de les recruter ? C’est ce que vous propose Urban Linker, cabinet de recrutement spécialisé dans le monde du web, vous avez des besoins, ils se chargent de vous trouver le profil compétent en face ! Une nouvelle fois curieux face aux nouveaux usages du web et de ce que pouvait apporter une telle agence nous sommes partis à la rencontre de Jonathan Azoulay, fondateur et CEO d’Urban Linker !

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Jonathan Azoulay, fondateur et dirigeant du cabinet de recrutement Urban Linker, Leader en France sur les métiers du numérique et présent en Allemagne depuis quelques mois.Jonathan Azoulay

J’ai toujours été follement attiré par l’entrepreneuriat donc, après des études en fac de Sciences à Nice, et 3 ans en cabinet de recrutement à comprendre le secteur, j’ai décidé de créer un projet qui, mettrait un gros coup de balai dans le recrutement en s’adaptant aux codes et aux nouvelles méthodes des startups et de l’innovation.

Depuis, je m’investis personnellement dans l’écosystème startup via des workshops/ateliers/Conférences afin de faire connaitre les nouvelles méthodes de recrutement, de management et de motivation en répercutant la parole de mes maîtres à penser tels que Tony Sieh (CEO @ Zappos.com) ou Mark Zukerberg.

Comment est venue l’idée d’Urban Linker ?

C’était pour moi une évidence. Réutiliser mes compétences dans le recrutement pour monter le premier cabinet spécialiste des métiers du digital, épousant les valeurs des startups, radicalement différentes des valeurs prônées par les cabinets généralistes.

A quel besoin apportez vous une réponse ?

– Besoin d’identifier les meilleurs profils et finaliser leur recrutement.
– Besoin de création d’un process d’embauche et d’intégration à l’équipe adaptée.
– Besoin de création d’une marque employeur forte.

En quelques mots quel est votre business model ?

On se rémunère sur la finalisation de chaque recrutement que l’on effectue. Le service est payé par le client.
Les candidats bénéficient de notre part d’un service totalement gratuit de qualification, coaching carrière et suivi du processus de recrutement.

Donnez-nous quelques chiffres qui font saliver !

On donne plein de chiffres qui font saliver ici !
Mais, à retenir :
2M€ de CA en 2013 => +80% de croissance
242 recrutements réalisés
+ 3000 candidats reçus en entretien à l’atelier Urban Linker

Quels sont les grands chantiers à venir ?

Notre rêve, c’est de pouvoir proposer à n’importe quel profil travaillant dans le digital en Europe, un poste chez un pure player dans un autre pays afin d’avoir la chance de vivre des expériences internationales.
Donc, le chantier, c’est la croissance européenne.

Quelle rencontre vous a marqué durant le développement de votre startup ?

Il y en a eu plusieurs.
Je dirais Nicolas Bordas, Vice Président TBWA.
Rencontré totalement par hasard dans un bar où il faisait une conférence il y a 4 ans sur ses sujets de prédilections (Marketing / Communication), son message m’a abasourdi. Il m’a donné confiance en mon offre et l’axe marketing que l’on pouvait oser avec Urban Linker alors que l’on se lançait à peine.
Pour l’anecdote, j’ai revu Nicolas Bordas lors de l’invitation de la FrenchTech à l’Elysée le 11 Juin dernier et j’ai pu lui dire, dans ce lieu d’exception, à quel point son message avait aidé à la réussite de mon projet !

Qu’est ce qui vous donne le plus de satisfaction au jour d’aujourd’hui ?

L’équipe qui compose Urban Linker. Elle épouse parfaitement les valeurs du projet et chacun adhère avec une vraie conviction !

Quels conseils « utiles » pourriez-vous donner aux entreprises qui souhaitent recruter dans le digital ?

On leur donne souvent les mêmes conseils pour avoir la formule magique du recrutement en startup :
– Analyser et comprendre parfaitement les métiers et le marché de l’emploi afin d’éviter de chercher des profils qui n’existent pas et de proposer des salaires peu adaptés (grille de salaires pour les nouveaux métiers du web)
– Créer une marque employeur hyper cool et innovante.
– Créer un processus d’embauche réactif et adapté au poste en question.

récapitulatif urban linker [étude] Les salaires des développeurs en 2013

étude des salaires Développeurs 2013, menée par Urban Linker

Si Urban Linker était une personnalité, qui serait-il(elle) ?

Je ne sais pas qui elle serait, mais je sais qui elle aimerait être. Un révolutionnaire poussé par l’innovation et la qualité. Ça rappelle un certain Steve… Ou Tony Sieh pour son innovation dans la relation client et la culture d’entreprise.

Merci Jonathan 🙂