Quel que soit le lieu où l’on se trouve, difficile aujourd’hui d’échapper au smartphone, y compris lors d’assemblées générales ou encore de convention. Avec parfois plusieurs dizaines de participants et autant de smartphones, il est impossible d’en interdire l’entrée si vous pensez que les participants vont passer leur temps sur leurs pages Facebook ou à jouer à Candy Crush pendant que les slides défileront. Mais le smartphone est-il nécessairement votre pire ennemi ? Ou au contraire peut-il être votre allié en rendant vos assemblées plus interactives ?

Utiliser son smartphone en AG, c’est malpoli !

Lorsqu’on intervient en réunion plénière, on peut parfaitement voir tous les écrans qui scintillent dans le noir et la première réaction est souvent de se dire que les participants ne vous écoutent absolument pas, trop occupés à vaquer à leurs occupations personnelles. Ils ne sont donc ni attentifs, ni concentrés, ce qui est, pour vous un manque total de respect au regard du temps que vous avez passé à tout préparer.

Dans ce cas c’est souvent l’égo qui parle. En effet rien ne dit que les participants ne sont pas en train de prendre des notes sur votre intervention, de relayer les informations que vous donnez sur leurs réseaux sociaux (et vous font donc de la publicité), ou encore cherchent des informations complémentaires sur les sujets que vous abordez. Votre interprétation peut donc être parfaitement subjective. Et dans le cas où effectivement ils ne seraient pas attentifs à ce que vous dîtes, c’est votre présentation que vous devez remettre en question. Faire défiler un PPT de 50 slides après le déjeuner aide-t-il vraiment à la concentration ? Certainement pas, car les participants ne sont que spectateurs. Et inclure un moment à la fin de votre intervention où les participants pourront poser des questions ne suffira nécessairement pas à les réveiller. Alors plutôt que de faire du smartphone le responsable de tous vos maux, pourquoi ne pas l’utiliser pour que votre assemblée générale se transforme en véritable espace d’échanges et d’interactions ?

Des conventions plus vivantes (et réellement productives) grâce au smartphone

Animer une simple réunion avec 10 collaborateurs n’est pas toujours simple, et c’est encore moins le cas lorsque les participants sont encore plus nombreux. Impossible en effet que chacun puisse prendre la parole et intervenir quand cela lui chante. Heureusement sont arrivés les outils digitaux !

Il existe déjà le live streaming ou bien le live Facebook/Twitter/Instagram pour faire participer le public à un événement (pour plus d’interactivité vous pouvez utiliser un mur interactif pour l’afficher en direct), ou des outils dédiés qui utilisent la technologie interactive comme les boitiers de vote par exemple. Mais d’autres solutions digitales collaboratives utilisant les smartphones des participants voient le jour. A la fois ludiques et participatives, elles permettent aux participants de devenir acteurs et non plus simplement spectateurs. C’est notamment le cas d’outils comme Wisembly, un outil collaboratif qui permet de nombreuses utilisations. Votes, questions/réponses ou réaction avec des émojis en direct, quizzs ou questionnaires avant (pour bien préparer vos interventions) pendant ou après (avec reporting des données de votre événement pour vérifier l’engagement des participants), partage de médias (tous formats) le tout depuis son smartphone, son ordinateur ou encore sa tablette. Cet outil peut également être utilisé pour remplacer les post-its lors de vos réunions en interne. Une solution simple et ouverte à l’image de Bewi qui se veut également plus ludique.

Bewi reprend en effet toutes les interactions « classiques » comme les votes et les questions/réponses mais ajoute également quelques fonctionnalités comme la création de nuages de mots en direct, de visuels formés de pixels de couleur, de mots ou encore de selfies. Le participant n’a rien à installer. Il suffit qu’il se connecte à une adresse mail, les interactions arriveront ensuite toutes seuls sur son smartphone sans aucune action de sa part. Il n’a qu’à se laisser porter.
D’autres encore, comme MobilActif, proposent d’abord de télécharger leur application afin de pouvoir bénéficier d’un grand nombre de solutions digitales interactives, les « classiques » mais aussi le logolive ou encore un socialwall.

Cette liste n’est pas exhaustive et il ne fait qu’aucun doute que les outils digitaux permettant, via votre smartphone, d’être acteur d’une assemblée ou d’une convention, se multiplient. Reste à savoir si les intervenants sont capables de réagir en direct, de rebondir, voire de gérer parfois des commentaires négatifs. Alors êtes-vous prêt à oublier le tout PPT pour vos assemblées plénières et à ajouter un peu (voire beaucoup) d’interactivité avec vos participants via leurs smartphones ?