Être en formation avec des personnes du secteur logistique d’une entreprise le matin. Puis former un DG à la prise de parole pour une présentation importante l’après-midi, et enfin jouer sur la scène d’un théâtre parisien le soir. Voilà à quoi pourrait ressembler une journée type pour Francis Boulogne. Mais ce comédien bien connu du grand public n’est pas un homme typique.


Des planches aux salles de séminaires

Formé au Conservatoire de Lille, cela fait près de 40 ans qu’il arpente les scènes de spectacles (Mamma Mia, Dirty Dancing…), de théâtre, ainsi que les plateaux de télévision (Plus belle la vie, Commissaire Magellan…) avec toujours la même envie de ne pas se laisser enfermer dans un registre particulier pour ne pas être limité. Francis Boulogne n’aime pas quand ça ronronne. Il y a une vingtaine d’années, il découvre le « théâtre d’entreprise », et l’impact que cela peut avoir. « J’intervenais comme comédien. Il s’agissait par exemple de former des salariés d’une entreprise à la prise de parole, ou à améliorer leur façon de communiquer grâce aux techniques d’art dramatique que les comédiens connaissent. On pouvait également sensibiliser certains salariés sur de nombreux sujets, comme le handicap, en jouant des saynètes écrites spécialement pour l’occasion. Cette expérience m’a donné des idées. J’ai eu envie d’écrire des scénarios destinés aux évènements d’entreprises, qu’il s’agisse de conventions, de séminaires…Les sujets sont presque infinis ! ».

Sans quitter le grand public, Francis Boulogne se tourne donc vers le monde de l’entreprise et de l’évènementiel. Il se forme aux techniques de communication et de direction humaine via Process Communication, dont il obtient la certification. En 2014 il fonde avec 2 associés Play it again, un organisme de formation/coaching et animation par le théâtre en entreprise. Si les techniques d’art dramatique et de communication n’ont aucun secret pour lui, il doit également continuellement faire des recherches, se documenter, et s’informer sur chacun des sujets qu’il doit aborder. « Si j’interviens lors d’une formation sur le handicap en entreprise, je dois connaitre le droit du travail, suivre l’évolution de la législation, et travailler avec les Missions Handicap afin de transmettre les bonnes informations mais sous une forme un peu différente de celle d’une formation classique. Quel que soit le sujet de la formation (handicap, discrimination, communication…), je commence toujours par jouer une saynète écrite spécifiquement pour l’entreprise afin de mettre en scène la (ou les) situation(s) à laquelle elle est confrontée. On peut traiter n’importe quel sujet, même difficile, de manière humoristique et décomplexée sous cette forme. Cela dure environ 5 minutes à l’issue desquelles les gens se disent : « Tiens, ça va être différent ». Et ensuite on leur donne évidemment les clés pour résoudre leurs problématiques ».

Comédien/formateur mais aussi coach en prise de parole et scénariste, Francis Boulogne n’est ni à court de compétences, ni d’idées. « Quand quelqu’un est passionné par ce qu’il fait, ça me donne envie d’en savoir plus, de passer au-delà des aprioris qu’on peut avoir sur un secteur d’activité ou une profession. J’aime être surpris, rencontrer des gens différents, découvrir, papillonner. Ça m’inspire pour écrire ».


Les moments forts c’était…

« Il y a quelques années, je devais écrire un spectacle pour raconter la réorganisation d’une entreprise. Il fallait désamorcer les craintes ou les réticences éventuelles des salariés. J’ai donc rencontré plusieurs salariés, ceux qui pouvait être contre tout changement ou au contraire pour. J’ai recueilli leurs avis, les rumeurs qui pouvaient courir, les aprioris les plus fréquents ou encore leurs attentes. Mais mon travail ne consistait pas à écrire un spectacle joué sur scène par des comédiens mais par des marionnettes au Théâtre de Guignol de Lyon privatisé pour l’occasion. J’ai donc rencontré le directeur du théâtre, et visiter la régie avec toutes les marionnettes. Chacune d’elle représente un caractère différent. J’ai pris des notes sur chacune et choisi celles qui pouvait représenter le mieux une posture, un avis. C’était un beau moment à la fois pour moi, qui n’avait encore jamais fait ça, mais aussi pour les salariés qui ne savaient pas qu’ils allaient assister à un spectacle de Guignol qui parleraient d’eux. Ils ont été à la fois surpris et émus. »

La surprise est au cœur de l’évènementiel. Pour les participants bien sûr, mais aussi pour ceux qui sont aux commandes, amenés sans cesse à innover. Ce fût le cas pour Francis Boulogne, amené à écrire et interpréter un spectacle pour un séminaire de commerciaux à Marrakech. « Je devais écrire sur les différentes techniques et approches de vente. J’avais décidé de m’inspirer des contes des Mille et une nuits. J’ai repris les tournures de phrases et le style de certains des contes puis transposé les codes, les éléments de langage et les concepts commerciaux. C’était un gros travail d’écriture que j’ai adoré faire. Pour le spectacle je me suis pris au jeu. Je me suis habillé en bédouin et leur ai lu les contes, non pas ceux auxquels ils pouvaient s’attendre mais la version écrite pour eux. Le résultat était tellement bluffant que beaucoup ont dit « on dirait que les contes des Mille et une nuit ont été écrits pour nous ! ». Quand on entend ça c’est qu’on a réussi. Quand j’écris je n’invente rien, je ne force rien. C’est l’accumulation des éléments de langages propres à chaque entreprise, des situations, des routines et des process qui créent le rire. Et on peut transmettre beaucoup de messages grâce au rire, et faire naître des prises de conscience ».

 

Francis Boulogne est un touche-à-tout, dans son travail de comédien comme de formateur ou de coach, et c’est ce qui lui plait. « Je n’aimerai pas travailler uniquement dans un secteur d’activités, sur les mêmes concepts et proposer toujours les mêmes formations. Pour moi être un « spécialiste » c’est trop étriqué. J’aime être surpris, interpellé, émerveillé par les gens que je rencontre et qui sont impliqués dans leur travail. Et tant que je peux tout faire en même temps y compris mon travail de comédien, je continue ».

 

Si vous aussi vous souhaitez raconter votre histoire ou illustrer celle de vos collaborateurs, appelez-nous ! On vous refait le portrait !