Trouver la bonne personne pour le bon poste relève souvent d’une mission très lourde, tant sur le plan du candidat que sur celui de l’employeur qui recrute. Le constat est simple : avec le vieillissement de la population et l’allongement de la durée d’études, il y a de plus en plus de diplômés chaque année. Mais à compétences égales sur le papier, qu’est ce qui fait vraiment la différence? PitchMyJob apporte un élément de réponse avec le recrutement interactif.

Dessine-moi un travail.

56c43bbbe3d50_fullproductC’est dans le cadre de leurs études de commerce que Martial Dahan et Antoine Boudic, arrivent à la conclusion que dans des conditions de recrutement toujours plus tendues, il est très difficile de trouver un emploi, un stage ou encore une alternance parce que toutes les meilleurs places sont si convoitées qu’il devient presque impossible de décrocher le poste adéquat.

En poussant la compréhension du marché du travail plus loin encore, on se rend vite compte qu’en France, le recrutement est souvent basée sur une présélection qui s’effectue directement sur CV avec le nom de l’école, contrairement aux Anglo-Saxon par exemple.

Mais les meilleurs écoles ne forment pas toujours les meilleurs élèves, loin de là. C’est sur ce constat là que les deux amis se lancent dans leur projet d’un recrutement interactif : adieu CV et lettre de motivation papier, PitchMyJob est lancé en 2013 par l’intermédiaire de l’incubateur Ambition de l’ESG Paris. Ainsi, grâce à la plateforme en ligne, les candidats vont pouvoir mettre en avant ce qui va vraiment pouvoir faire la différence : personnalité et motivation.

Le recrutement 2.0

pitchmyjob-300x300Dans la pratique, PitchMyJob s’impose comme une aubaine, tant du côté du candidat que de celui du recruteur.

Ce dernier va pouvoir définir des questions qui vont lui permettre d’effectuer une présélection. Il gagne ainsi un temps considérable puisqu’il ne s’agit plus simplement de recevoir des gens qui auront répondu à l’annonce sur simple motivation mais bel et bien d’inviter le candidat à se mettre dans de réelles conditions d’embauche : que ferait-il dans telle situation, quels outils il utiliserait dans telle autre. Bref, cette étape est entièrement personnalisable par le recruteur qui pourra ainsi ne recevoir que les candidats qu’il aura jugé aptes à prendre en charge le poste.

Le candidat, quant à lui, va pouvoir importer son CV, depuis LinkedIn par exemple, et va ensuite pouvoir candidater aux offres présentes sur le site en répondant à ces fameuses questions que le recruteur a défini en amont et ce de trois façons différentes : vidéo, audio ou écrit.

Outre la personnalisation évidente du message adressé directement au recruteur, le candidat va vraiment pouvoir faire preuve d’originalité et ainsi mettre en avant sa personnalité pour faire la différence.

 

Il est certain que le recrutement version 2.0 vient sonner le glas du CV papier qu’il faut éplucher pendant des heures, les recruteurs vont dire merci.