Son emblème est un rocher, mais il ne s’agit pas de Monaco. Je suis, je suis, je suis… Suchard bien sûr ! La marque, à qui l’on doit aussi le célèbre chocolat Milka, fête cette année ces 190 ans d’existence. Vous en reprendrez bien un morceau (de chocolat) ?

Suchard, le chocolat dans tous ses états

PUB SUCHARDSon nom seul évoque la gourmandise, un univers de douceurs chocolatées en tablettes, en barres, en gâteaux, en poudre, bonbons et bien sûr en Rochers. Alors que Lindt ou encore Nestlé se positionnent plutôt sur le chocolat noir, Suchard préfère le chocolat au lait qu’il produit sous la marque Milka. Depuis l’ouverture de la fabrique de chocolats près de Neuchâtel en Suisse en 1826, la petite entreprise est devenue une multinationale.

Du chocolat à l’échelle industrielle

Philippe Suchard a toujours cru en l’avenir prometteur du chocolat. Né en 1797 en Suisse, il travaille d’abord comme apprenti chez son frère à Berne avant de traverser l’océan atlantique pour découvrir les Etats-Unis. Quelques mois plus tard, il rentre en Suisse bien décidé à faire fortune dans le chocolat et ouvre une confiserie à Neuchâtel puis une usine. Son emplacement ne doit rien au hasard car il décide d’utiliser la rivière située à côté pour produire de l’hydroélectricité grâce à un moulin.PHILIPPE SUCHARD

Entrepreneur dans l’âme, et alors que son chocolat connaît déjà un succès d’estime, il invente en 1827 une machine destinée à broyer la pâte de cacao. En la mélangeant au sucre, il donne ainsi une nouvelle saveur au chocolat tout en augmentant sa production.

Après une grosse commande du roi de Prusse en 1842 et un prix à la Grande Exposition de Londres en 1852 et à l’Exposition Universelle de Paris en 1855, le chocolat Suchard dépasse les frontières de la Suisse. En 1879 Philippe Suchard est le premier maître chocolatier à ouvrir une usine à l’étranger, à Lörrach en Allemagne (le plus grand consommateur de chocolat d’Europe).

Au décès de Philippe Suchard en 1884, l’entreprise est reprise par son gendre Karl Russ Suchard qui décide de produire dès 1901 du chocolat au lait sous le nom de Milka. Dès le début du XXème siècle la maison Suchard devient une multinationale, puis une holding. Elle ouvre d’autres usines en Allemagne, en Autriche mais aussi en France dès 1931 et rachète les Chocolats Tobler (et le Toblerone) en 1970. D’abord propriété du cigarettier Philip Morris dans les années 90, Suchard intègre ensuite Kraft Foods, Modelez International pour être enfin racheté en mars 2016 par le groupe français Eurazeo. Et pendant toutes ces années, et ces rachats successifs, l’usine française de Suchard à Strasbourg a continué à fabriquer près d’un milliard de pralinés (Rochers, et friandises Milka) !

Suchard, un rocher inébranlable

BANNIERE MILKAC’est le produit phare de la marque. Seul la marque Lanvin, en 1984, a essayé de s’y attaquer, en vain. Il n’existequ’un seul Rocher Suchard. Grâce au chocolat Milka, la marque est également très bien positionnée auprès des enfants. Car si le Rocher est réservé aux adultes comme le disait la publicité, Milka cible particulièrement les plus jeunes avec de nombreux produits dérivés autour de la marque.

Qualité, recettes inchangées ou encore diversité des produits sont toujours très appréciés des consommateurs, qui place Suchard en numéro 2 du chocolat en France derrière Ferrero.

Les Rochers Suchard made in France

suchard-2La France, et plus précisément l’usine de Strasbourg, est la seule au monde à fabriquer les célèbres Rochers, le modèle original et ses 35 grammes ainsi que les minis (seulement 12 grammes pour n’en faire qu’une bouchée) qui ont fait leur apparition en 2010. Avec ses 10 lignes de productions et ses quelques 250 salariés (sans compter les saisonniers en renfort à Noël et à Pâques), ce ne sont pas moins de 53 millions de Rochers Suchard qui sont fabriqués chaque année. Sans compter les œufs de Pâques, lapins et autres Pères Noël dont la production s’élève elle aussi à plus de 50 millions d’unités. Des tonnes de chocolat donc, dont 80% part pour l’exportation chez nos voisins allemands, et anglais.

 

En France, deux Rochers Suchard sont consommés chaque seconde. Allez-vous succomber à la tentation après avoir lu ce texte ?