En entreprise, près de 100 mails arrivent chaque jour dans votre boite aux lettres, pour environ 40 pour un particulier. Parmi ces mails des spams bien sur mais également des newsletters qui, noyées dans la masse, finissent souvent à la poubelle. L’emailing est le 1er levier de fidélisation pour les entreprises, qu’elles soient marchandes ou non. Alors comment démarquer son entreprise et faire en sorte que sa newsletter ne ressemble à aucune autre ? Reelevant relève le défi de l’email contextualisé.

Reelevant, pour des emails qui sortent du lot

reelevant-1On connaissant déjà l’email personnalisé au nom de chaque abonné(e), voici désormais l’email contextualisé. Objectif : se démarquer de la concurrence en proposant des emails qui tiennent compte non seulement de l’identité et des préférences du destinataire mais également du contexte dans lequel il va l’ouvrir (lieu géographique, météo et températures locales ou encore messagerie qu’il utilise). Un même email Reelevant envoyé à des centaines de destinataires sera donc différent en fonction de l’endroit et du moment où il sera ouvert. Car, cerise sur l’email, les données qui peuvent être modifiées sont mises à jour en temps réel !

Qu’il pleuve ou qu’il vente…et bien ça n’est pas la même chose pour Reelevant

reelevant-2En contextualisant l’email, Reelevant souhaite augmenter le taux de conversion et le ROI de ses clients. Un ciblage ultra-personnalisé qui permet aux sites marchands notamment d’envoyer des mails qui ne seront pas hors sujet comme une newsletter pour inciter le client à acheter des tongs parce que c’est l’été alors qu’il pleut au moment où il le reçoit. La contextualisation permet d’adapter automatiquement l’email à la situation et de proposer, dans ce cas, un trench ou un imperméable.

Reelevant propose à ses futurs clients de tester son application SAAS pendant 3 semaines gratuitement. Le tarif appliqué ensuite dépend du nombre d’abonnés qui doivent recevoir l’email.

En complément de cette application SAAS, Reelevant permet également d’obtenir des statistiques précises sur l’ouverture du mail, offrant par là la possibilité de cibler quel est le meilleur moment pour l’envoyer.

Contextualiser la cible. Mais où s’arrêteront-ils dans l’exploitation des données ?