Il est 8h en ce vendredi matin, 17 mars 2017, quand la team Volcanic arrive au Palais de Iena pour assister à la première journée du Printemps de l’Optimisme, #PO2017. 

Le Printemps de l’Optimisme, c’est deux jours de conférences centrées sur le bonheur, la joie, bref l’optimisme dans toutes ses dimensions : en France, dans la société, au travail et toutes les conséquences que cela peut avoir sur notre quotidien.
Être heureux permet-il de mieux travailler ? Peut-on considérer la France comme étant un pays heureux ? Notre société nous donne-t-elle le temps d’être heureux? Enfin, l’optimisme serait-il une clé de réussite?
Beaucoup de questions soulevées auxquelles ont répondu de nombreux intervenants, grâce et avec leurs expériences.
Voici les quatre points importants que nous avons retenus.

Foncez !

Charlotte Savreux est journaliste.
Elle animait une Keynote vendredi 17 mars à 16h, et soulève l’audience d’une grande émotion quand elle soutient ceci : « Si vous ne travaillez pas pour réaliser vos rêves, quelqu’un vous engagera pour réaliser les siens ». Elle développe en expliquant son idée, et en boostant au maximum l’assemblée.
Peu importe votre âge, votre situation familiale, vos ambitions, vos freins ou vos motivations. Si vous avez un rêve, une envie d’entreprendre : foncez ! Là, maintenant, tout de suite et sans plus jamais vous poser les questions qui vous freinent tant.
Il est temps d’être acteur de votre vie et de cesser d’en être seulement le spectateur. Vous avez des idées, des ambitions, de la motivation et tout un tas de belles qualités qui vous permettront de réaliser ce qui vous semble impossible. Alors, c’est maintenant. Pas demain, ni dans un an. Les bons et mauvais moments n’existent pas, certains sont peut-être meilleurs que d’autres, mais il parait que la chance se provoque, alors, chez Volcanic, on vous le demande : vous la provoquez quand?

Tout n’est qu’une question de vocabulaire

Un des points clés que nous avons pu aborder c’est l’importance des mots sur notre quotidien.
Ils influent très clairement sur notre façon d’aborder les choses, sur nos émotions, nos perceptions ou encore notre motivation.
L’utilisation de tournures négatives, bien qu’inconsciemment, n’apporterait ainsi que de la démotivation, du manque de confiance ou de productivité. A l’inverse, employer un vocabulaire positif et optimiste, apporterait entrain, envie ou encore plaisir.
Et puisque le positif attire le positif (c’est bien connu), il est important de savoir porter un regard bienveillant sur nos dialogues au travail.
Ainsi voici quelques conseils qui nous ont été donné : arrêtons d’essayer et faisons. Préférons dialoguer à discuter. Conjuguons plutôt que de diviser. Enfin, transformons ce qui nous apparaît comme un problème en un véritable objectif.
Changer sa façon d’utiliser les mots permettrait ainsi de stimuler cette manière de penser positive, elle même hautement contagieuse ! Alors chez Volcanic, on se dit que l’on va de suite se mettre à faire attention aux mots et plonger tête la première dans cet optimisme bienfaiteur.

Vos émotions feront la différence

Être à la tête d’une entreprise, c’est bien et c’est d’autant meilleur si celle-ci fonctionne. Cependant, gérer une entreprise totalement différente de ses concurrents de par ses valeurs, sa bonne humeur, son naturel, ses émotions et ses idées innovantes c’est le Graal.
Cette idée, c’est Jean-Pierre Letartre, Président d’EY en France, l’un des leaders mondial de l’audit et du conseil, qui nous la soumet : « L’émotion, c’est ce qui fera la différence sur le marché ». Il a bien raison Jean-Pierre : après tout, comment une idée pourrait-elle être innovante si elle n’était pas vendue, expliquée, pitchée avec les tripes ?
Faire en fonction de son ressenti reste un choix et n’est parfois pas chose facile lorsque l’on gère une entreprise mais cela reste une étape déterminante : tout n’est pas toujours qu’une question de chiffre ou d’efficience. Chacun des membres d’une entreprise vient avec sa propre vie, sa propre expérience et il est important de pouvoir prendre l’humain en compte, dans toutes ses dimensions.
Nos choix se font par rapport à nos émotions, et ces émotions détermineront pour beaucoup le coeur que nous mettrons à mettre en place nos objectifs et projets.
Alors laissons les émotions entrer dans nos entreprises, laissons-les nous guider… Nous risquerions d’être surpris et de surprendre.

La France a tout pour être optimiste

La dernière idée que nous retiendrons chez Volcanic c’est que le meilleur reste encore à venir. Ce #PO2017 nous aura fait réaliser que le digital est en train de marquer une véritable rupture technologique (attention rupture peut aussi s’employer dans un sens positif : une rupture c’est aussi surtout le début d’une nouvelle aventure !).
Cette technologie accrue c’est aussi et surtout le gage d’une France de plus en plus positive et de plus en plus optimiste, parole du directeur communication de PMU, Benoît Cornu.
Mais alors comment comprendre le rapport entre technologie et optimisme ?
Les nouvelles technologies et l’avancée de nos recherches nous permettent d’inventer toujours plus et toujours mieux. L’économie se voit bousculée par des start up toujours plus performantes et novatrices, qui changent les codes du social, de l’humanitaire. Ainsi, nous pouvons parler de Zephyr Solar, une start up qui a inventé les ballons photovoltaïques permettant d’éclairer n’importe quelle région du monde, même les plus désertes et reculées. Cette invention est la preuve même que les Millenials sont la génération qui apportera un renouveau historique et optimiste à la France. Nos entreprises vont être de plus en plus nombreuses à inventer des choses pour faire avancer le monde, en gommer ses failles et ses faiblesses.
Le progrès est à notre porte, accueillons-le !

 

Vous l’aurez compris, il ne nous en fallait pas plus pour être convaincu chez Volcanic que la pensée positive est la clé d’une vie plus sereine. Changer sa façon de penser, sa façon d’appréhender les choses nous permettrait de faire bouger des montagnes alors que l’on a trop souvent tendance à voir un petit obstacle comme insurmontable.

On ressort le cœur léger, plein d’espoir, après ces quelques heures de conférences et nous gardons tout ceci en tête pour notre prochaine visite : le Salon des Solutions RH. Ce sera l’occasion de prendre connaissance des nouvelles tendances dans les façons de travailler. Pour ne rien louper de cet évènement, suivez nos live tweet sur notre Twitter de Volcanic.