Débarquée il y a quelques années des Etats-Unis, la Color Run séduit de plus en plus de participants à travers le monde. Des villes, des régions, et des entreprises organisent cet événement festif, accessible à tous et très bon enfant. Nous sommes loin ici des performances d’un marathon, d’une préparation de triathlon ou bien d’autres événements sportifs visant la performance. Ici, c’est une bonne occasion de se retrouver, de partager de bons moments, de vivre ensemble un moment fun. La color-run peut être également un bon socle de team building dans le cadre d’un séminaire, d’une convention.

Alors comment ça marche et comment en organiser une pour votre entreprise ?

Qu’est-ce qu’une Color Run ?

La première Color RunThe Color Run » est une marque déposée) est née à Phoenix aux Etats-Unis en janvier 2012. Son concept est simple : une course à pied payante sur 5 kms, ouverte à tous avec lancers de poudre colorée sur les participants à chaque kilomètre et bien sûr à la fin, le but étant que les participants arrivent bariolés. Et c’est ce côté fun plus que sportif (pas de chronométrage) qui a attiré 30 000 participants en 2016 à Paris.
Désormais « The Color Run » s’exporte dans plus de 60 pays à travers le monde et comptabilise plus de 5 millions de participants colorés. Devant l’engouement de ce phénomène en France, d’autres courses ludiques ont vu le jour comme les Mud Days (ou The Mud Day) où les participants doivent ramper et grimper dans la boue en se prenant des décharges électriques pendant le parcours…et ils adorent ! Selon le magazine « Challenges » le chiffre d’affaire des Mud Days avoisinerait 1,5 millions d’euros pour sa première édition en 2013.

Les courses ludiques en plein boum

En 2016 la France comptabilisait environ 16,5 millions de coureurs. Si certains le font de façon régulière (34% courent 2 à 3 fois par semaine), d’autres plutôt occasionnellement, à l’occasion d’événements spéciaux (Marathon de Paris, 20 km de Tours, La Parisienne…) organisés par des villes mais aussi pour « la bonne cause » (Odyssea, Wings for Life World Run…) comme la lutte contre le cancer. Certaines sont nationales alors que d’autres se déroulent en même temps dans le monde entier. Un bon moyen de sensibiliser le public, et qui propose également aux entreprises de se challenger. Il est en effet possible d’y inscrire ses salariés. Créer du lien, renforcer la cohésion au sein de ses équipes, outil de communication interne mais aussi pour l’image de marque…Les bénéfices sont nombreux pour les entreprises de plus en plus nombreuses à y participer.
Si les courses colorées n’ont pas nécessairement un objectif plus ludique que caritatif, elles offrent les mêmes avantages, d’où la présence de teams d’entreprises de plus en plus nombreuses. Mais il est également possible pour les entreprises d’organiser elles-mêmes leurs propres courses colorées.

Comment organiser votre course colorée

Voici une to-do-list si vous souhaitez organiser une color run au sein de votre entreprise :

  • Choisissez qui parmi vos salariés sera en charge de l’organisation et de l’encadrement, notamment les lanceurs de couleurs. C’est déjà un bon moyen de resserrer les liens ;
  • Une color run est avant tout ludique. Inutile donc de choisir un parcours semé d’obstacles insurmontables ou trop long (pas au-dessus de 10 kms), ou de sortir le chrono. De plus il faut prévoir des stations tous les kilomètres (arche, drapeaux…). C’est à cet endroit que seront postés les lanceurs de couleurs (1 couleur par station !) ;
  • La poudre colorée est l’élément incontournable de la course. Holi (du nom de la fête indienne du même nom) est la marque référence en la matière (100% naturelle, sûre et certifiée). Elle constituera le plus gros du budget. Côté quantité prévoyez environ 50 g de couleur sur chaque coureur (environ un demi gobelet) plus quelques sachets par coureur à l’arrivée. La poudre Holi est vendu en sachets, sacs ou en seaux en fonction des quantités souhaitées, et il en existe même des fluorescentes si votre course se déroule la nuit. Pour faciliter le lancement des couleurs vous pourrez opter pour des canons de poudre, voire des extincteurs spécifiques. Mais si votre budget est serré – l’extincteur de 3 kg de poudre coûte 90 euros – prévoyez plutôt des gobelets ou des demi bouteilles en plastique ;
  • Pour que les couleurs fassent leur effet il faut que les participants portent de préférence un t-shirt blanc au départ (ou avec le logo de votre entreprise par exemple) et des lunettes de soleil pour éviter la poudre dans les yeux. Même si celle-ci n’est pas nocive, elle peut tout de même irriter les yeux ;
  • Ne lésinez pas sur la quantité de poudre, surtout à l’arrivée car c’est le clou de la course. Une fois tous les participants arrivés, c’est l’heure du compte à rebours pour qu’à 0 chaque coureur envoie un (ou plusieurs) sachet(s) de couleur en l’air. Si vous avez des doutes sur la quantité à acheter, Holi met à votre disposition des tableaux de quantités.
  • N’oubliez pas d’immortaliser l’événement avec votre smartphone ou votre appareil photo, et de les diffuser.

Pour une entreprise ou une marque, participer à une color run c’est bien sûr gagner en visibilité, rajeunir son image mais c’est aussi une autre manière de faire du team building ludique et transversal si tous les services jouent le jeu. Alors n’attendez pas pour organiser (ou participer à) votre première color run ! (lien vers réalisation Raiponce)