Il était une fois une rencontre professionnelle… En 2008 je travaillais comme chargé d’affaires dans une entreprise d’agencement avec un cœur de métier de métallier/serrurier. J’étais responsable de l’activité Naval, en aménagement de locaux public. Je travaillais avec plusieurs sous-traitants et fournisseurs, français et étrangers, dont une entreprise de métallerie Nantaise dirigé par un certain Jacques. Tout était au vert, de bon résultat, de bonne relation client et un carnet de commande conformable. Je devais être officiellement directeur naval en janvier 2009. En Juillet 2008 je suis victime d’un grave accident de la route. Amputation de la jambe, plexus brachial. L’addition est sévère. Après quelque temps à l’hôpital je vais en centre de rééducation à Penbron. Bon nombre de relations professionnelles m’adressent leurs soutiens. Jacques avec qui j’entretenais une relation très cordiale est venue me chercher un midi à Penbron pour aller manger des huitres sur la cote. Cela m’avait touché. Malheureusement mon état de santé ne se stabilise pas rapidement. Une infection nosocomiale m’entraine dans une longue traversée du dessert. Heureusement courant 2010 mon état ce stabilise. Je suis appareillé et je reprends le travail mais pas dans les mêmes conditions que je l’avais quitté. L’entreprise est dans le rouge. Je reprends gentiment avec des chantiers de métallerie Parisien. Affecté par mon histoire je me refais la cerise. Durant tous se temps, j’entretien des relations espacées mais régulières avec Jacques, bien que nous ne travaillons plus beaucoup ensemble. En 2011 je déjeune avec Jacques et lui dit que je ne trouve plus mon compte dans l’entreprise. Je lui fais part de mon envie de quitter l’entreprise pour une création ou une embauche. Jacques, qui a une vingtaine d’années de plus que moi, me dis « tu devrais rencontrer un ami à moi, c’est un ami d’enfance. Je crois bien qu’il a un besoin de recrutement et même sans cela se serait intéressant que tu le rencontre. Il s’appel Cyriaque » J’appels Cyriaque et je lui dis que Jacques m’a dit que se serait intéressant qu’on se rencontre. Cyriaque me dit que si Jacques l’a dit (Jacques a dit) c’est que ca doit être le cas. Nous nous sommes rencontré. Depuis je suis Directeur de l’entreprise Guesneau Lucas Bâtiment.