Le volcazine > MARQUES > L’évènement est dans le vêtement : Damart
MARQUES

L’évènement est dans le vêtement : Damart

Ce contenu peut vous inspirer ?
Découvrez notre offre

volcabox
Je découvre

Il suffit que le thermomètre affiche des températures négatives pour qu’il se rappelle à notre bon souvenir. Lui c’est le Thermolactyl, ou plus exactement Damart à l’origine de cette invention il y a plus de 60 ans. Jugée souvent ringarde, la marque multiplie pourtant les collaborations avec des créateurs, crée de nouveaux vêtements et continue à maintenir au chaud des millions de personnes.

Damart, une marque de vêtements qui fait partie du patrimoine

« Il fait froid ! », « T’as pas ton Damart ? ». Qui n’a jamais dit ou entendu ça ? Comme d’autres marques, Damart a réussi le tour de force d’entrer dans le langage populaire depuis plus de 60 ans. C’est vrai qu’il est plus facile de dire Damart que « sous-vêtement aux spécificités triboélectriques ». Car Damart est non seulement l’inventeur du célèbre sous-vêtement qui protège du froid et de l’humidité mais également l’une des nombreuses marques du groupe textile Damartex qui a depuis vu le jour depuis.

Quand Damart invente le textile aux applications santé

L’histoire de Damart trouve ses racines dans le Nord, à Roubaix. La famille Despature, comme beaucoup d’entreprises textiles, y est spécialisée dans la draperie et le tissage depuis 1850. Un siècle plus tard, trois frères de la famille, Jules, Joseph et Paul, inspirés par leur tante qui souffre de rhumatismes, invente un tissu révolutionnaire : le Thermolactyl.
Fabriqué en chlorofibre et acrylique, celui-ci permet une excellente isolation thermique tout en permettant de rester à l’abri de l’humidité. C’est grâce au frottement de ce tissus sur la peau que la chaleur est fournie au corps, et le réchauffe.

Pour lancer leur produit, les 3 frères fondent Damart en 1953, en hommage à leur entreprise installée à l’angle de la rue Dammartin et Boulevard du Palais). Les sous-vêtements sont d’abord vendus par correspondance en 1954. L’hiver 54 amplifie le succès de Damart, à la fois auprès des personnes âgées mais aussi des salariés qui travaillent en extérieur. Le premier magasin est ouvert à Paris en 1957.

Dans les années 60, Damart crée des nouveaux modèles de sous-vêtements pour élargir sa cible lance ses premières publicités à la télévision. La barre du million de clients est franchie dans les années 70. Damart commercialise alors des sous-vêtements combinés à la soie ou au modal, plus féminins et élégants ; 1973 marque l’année de son célèbre slogan « Froid moi ? Jamais ! ».

Avec ses 20 magasins en France en 1976, Damart entre en bourse. Dans les années 80 la marque lance des lignes de vêtements grand public (pulls, sous pulls, vestes, chaussures…) tout en continuant à développer des tissus plus techniques, destinés aux sportifs (marins, explorateurs…). Dans les années 90 le Thermolactyl se diversifie et propose différents modèles en fonction de la chaleur recherchée.

Dans les années 2000 Damart investi le web et cherche à rajeunir sa clientèle tout en investissant sur de nouveaux marchés tel que les vêtements sportifs grand public – Damartsport – et collabore avec de grands créateurs comme Chantal Thomas cet hiver pour des collections exclusives.

Si le succès de la marque n’est pas voyant, Damart, et le groupe Damartex, est tout de même le leader européen du vêtement pour seniors.
Elle possède environ 130 boutiques en Europe, dont 80 en France.

Damart, le meilleur ami de l’hiver

Aujourd’hui encore le Thermolactyl de Damart est le produit phare de la marque. Celui qui l’a lancée est encore aujourd’hui la star des ventes (il représente 35% du CA). Et ce que les clients appréciaient hier n’a pas changé : avoir chaud en hiver et cela quel que soit son âge. Pour répondre à tous les besoins, Damart a ajouté à ces sous-vêtements de la couleur, 5 niveaux de chaleur en fonction de ses besoins ou encore de la dentelle ou des motifs pour plus de féminité. Désormais chacun peut avoir son Damart, sans pour autant être traité de ringard.
En matière d’innovation textile, Damart continue sur sa lancée et propose également des sous-vêtements extensibles et « Sensitive » (qui conserve une partie de l’hydratation du corps) ainsi que des modèles contre le vent ou la chaleur.

Ces collaborations avec des créateurs, tel que le collectif Andrea Crews montre également la volonté de la marque de se faire connaître auprès d’un public plus jeune, sans pour autant renoncer à ce qui fait son ADN : des vêtements bien chauds.

Damart, quand les températures baissent, le CA augmente

Mi-janvier, au moment du pic de froid en France, Damart a multiplié ses ventes par 8. Près de 40 000 Thermolactyl étaient vendus chaque jour. Une aubaine pour la marque (et pour les fondateurs qui en sont toujours propriétaires) qui multiplie les investissements (nouvelles ouvertures de magasins totalement repensés, modernisation de sa plateforme logistique, nouveau site internet…) ces dernières années.

Chaque année ce sont en moyenne 4 millions de Thermolactyl qui sont vendus en France. Ajoutez à cela ses autres lignes de vêtements et vous obtenez un CA d’environ 300 millions d’euros. Même si depuis 2007 les vêtements ne sont plus fabriqués en France mais en Tunisie, on peut se réjouir que Damart continue à employer 1 800 salariés en France dont 450 sur son site logistique.

« Avec Damart, la mode n’a pas d’âge », un nouveau slogan pour la marque ?