Le volcazine > ÉVÉNEMENTS > La sécurité des évènements, mode d’emploi
ÉVÉNEMENTS

La sécurité des évènements, mode d’emploi

Ce contenu peut vous inspirer ?
Découvrez notre offre

volcabox
Je découvre

Faire en sorte qu’un événement se déroule sans accroc est essentiel à sa réussite. La sécurité n’est donc pas à prendre à la légère. Et depuis plusieurs mois, avec le déclenchement du plan vigipirate, la sécurité est d’autant plus renforcée, qu’il s’agisse d’un événement public ou privé.

Vous organisez un événement, vous êtes responsable

C’est la règle de base. Si vous (ou votre entreprise) organisez un évènement dans un lieu public ou privé, que celui-ci soit payant ou non, qu’il y ait 50 ou 5 000 personnes, votre responsabilité est engagée. Vous devez en effet veiller à la sécurité des biens et des personnes qui participeront à cet événement. Si votre assurance annulation vous couvre en cas d’indisponibilité de votre traiteur, et votre assurance « responsabilité civile organisateur » en cas de réclamation d’un tiers suite à un dommage matériel ou corporel par exemple, autant faire en sorte de limiter les risques. D’où la nécessite de recourir à une sécurité adaptée.

Le lieu, déterminant pour savoir quelles mesures prendre

Il existe 2 types de lieux : les ERP (Etablissement Recevant du Public) comme les salles de spectacles, musées, lieux de cultes, magasins…et les autres. Les premiers sont classés par catégories (en fonction du nombre de personnes qu’ils peuvent recevoir) et par type en fonction de la nature de leur exploitation. Ceux-ci disposent souvent déjà d’une certification qui les rend apte à recevoir du public mais il vous incombe d’en demander une copie au cas où.

Pour les autres lieux privés, vous pouvez demander une autorisation temporaire en préfecture. Comptez 1 à 2 mois pour obtenir les autorisations (payantes), ainsi qu’une visite d’un agent sur place. Mieux vaut donc anticiper !

A noter que les entreprises – lorsqu’elles accueillent leurs salariés -, les espaces non-clos par une enceinte ou non couverts, ou votre appartement ne sont pas des ERP. Mais cela ne vous dispense pas pour autant de veiller à la sécurité de vos hôtes !

Engager des agents de sécurité ou pas ?

Cela dépend essentiellement du nombre d’invités. Si vous n’êtes qu’une vingtaine, que tout le monde se connaît et que vous faîtes cela chez vous, le recours à un agent de sécurité ne sera peut-être pas nécessaire. Si vous êtes plus nombreux et dans un lieu extérieur, vous n’êtes pas à l’abri qu’une personne non autorisée se joigne à vous sans y être invitée avec des intentions peu louables. Dans ce cas mieux vaut engager une personne qui filtre et vérifie l’entrée. Prévoyez alors des titres d’accès spécifiques facilement vérifiables par votre agent.

Suivant la taille et le lieu de votre événement, vous pouvez également engager quelqu’un pour surveiller et contrôler le parking, le flux des personnes et/ou des marchandises et renseigner les invités si besoin.

Il existe de nombreuses sociétés spécialisées dans la sécurité évènementielle sur le net. Vous pourrez y trouver leurs prestations. N’hésitez pas à les comparer. Le but étant que vos invités se sentent protégés, et non espionnés, et cela a donc un coût certain qu’il faut prendre en compte en amont.

Pourquoi sécuriser votre événement ?

Si vous organisez un événement, c’est pour que les invités passent un bon moment. La prise en compte depuis 2015 de la menace terroriste a considérablement augmenté le niveau de sécurité d’un grand nombre de lieux. A ce titre le gouvernement a lancé une grande campagne de sensibilisation pour préparer le public face à cette menace. Plusieurs guides à destination des établissements publics peuvent être téléchargés gratuitement sur http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste , ainsi qu’un guide plus général sur « Gérer la sûreté et la sécurité des évènements et sites culturels ». Des agents de sécurité à l’attaque toxique en passant par la vidéosurveillance, tout y est détaillé sur 168 pages. Bien sûr tout ne vous sera peut-être pas utile mais certaines fiches pratiques peuvent vous servir, comme notamment le rappel des mesures autorisées par la loi suivant le lieu ou l’organisme.

Toutes ces mesures doivent être adaptées au lieu et à la nature de votre événement, et s’accompagnent évidemment d’une communication en amont afin de sensibiliser toutes les personnes concernées. Comme dit le proverbe, « mieux vaut prévenir que guérir » !