Le volcazine > ÉVÉNEMENTS > Le Salon des Solutions RH
ÉVÉNEMENTS

Le Salon des Solutions RH

Ce contenu peut vous inspirer ?
Découvrez notre offre

volcabox
Je découvre


Mercredi 22 Mars 2017. Une bien belle journée pour se rendre au Salon Des Solutions RH (#SSRH) porte de Versailles !

La Team Volcanic, munie de ses portables, perches et batteries externes, est allée assister à toutes les conférences possibles et imaginables.

Voici trois choses à retenir de cette journée centrée sur l’employé, ses ressources, ses besoins et la façon dont le monde de l’entreprise doit changer afin d’assurer une productivité toujours meilleure en son sein.

Le YouTube Corporate, l’avenir de la communication interne

 

Pour commencer, nous allons tenter de vous convaincre que YouTube, c’est LA plateforme pour les entreprises !

YouTube, Youyou comme on l’appelle (non c’est faux), c’est le deuxième moteur de recherches au monde. Oui…au MON-DE (après l’indétrônable Google évidemment) !
Mais vous n’avez pas fini d’être surpris, puisque Tanguy de chez Ubicast en rajoute une couche durant sa conférence sur le sujet, en précisant ceci : « Il y a plus de contenus postés tous les jours sur YouTube que sur l’ensemble des producteurs de contenus et d’informations au monde ».

C’est aussi 800 millions de visiteurs chaque mois, et 60 heures de vidéos téléchargées chaque minute. En bref, un réseau social au potentiel tellement énorme qu’il est difficile de le quantifier.

Maintenant que vous avez saisi l’ampleur que prend YouTube, on va vous parler du référencement que ce dernier vous apporte.

Tous les sites comportant des contenus vidéo (accompagnant leurs contenus écrits), sont mieux référencés que la moyenne. Donc, par logique, un article accompagné d’une vidéo réalisée par vous-même, sera au top de son SEO ! Et comme faire de la vidéo YouTube ça peut se faire très rapidement sans coût de production (le fond est toujours plus apprécié sur YouTube que la forme), et que YouTube ne touche absolument pas que « les djeuns » mais toute une génération internet ; c’est une véritable aubaine qu’il ne faut SURTOUT PAS sous-estimer.

Mais alors Jamy, quel est le lien avec la communication interne ?

Eh bien, il se résume en quelques mots : chaque employé d’une entreprise est une source de savoir inépuisable, et transmettre ce savoir en vidéo ne peut être que bénéfique pour votre entreprise.

Pour ce faire, vous avez deux possibilités :

  • Première option, vous pouvez envisager de mettre vos employés à contribution, en leur demandant de faire des vidéos rapides sur des sujets qu’ils abordent chaque jour, comme une sorte de transmission de compétences. En les invitant à utiliser votre YouTube Corporate vous créez ce que l’on appelle du richmedia ou du ownedmedia, en français : votre propre contenu.
    C’est fait par vous, cela peut servir à chaque employé, cela fait parler de vous à une cible extrêmement large et vous confirme en tant qu’expert dans votre domaine si vous utilisez les bons mots clés.
  • Deuxième utilisation possible : créer un YouTube privé, qui servira simplement d’hébergeur, pour alimenter votre intranet.
    Sur cette chaîne YouTube, il vous est alors possible de faire toutes sortes de vidéos sur la vie en entreprise, les nouvelles missions proposées, les nouveaux objectifs ou encore imaginer de rediffuser des réunions et bien plus encore.

Nous vivons dans une ère où il est important de savoir apprendre à apprendre et ce, tout au long de sa vie professionnelle.

 

Anne Gibassier de chez Micropole nous maintient cette idée : « Un des objectifs du social learning c’est la construction du savoir ». Et pour permettre ceci, rien de mieux que l’e-learning, le digital learning ou encore le mobile learning.
Et c’est Loïc Legac de chez Thinkovery qui pousse un peu plus encore notre réflexion sur le sujet : « Il faut assembler les solutions numériques pour créer le parcours de formation en fonction de l’apprenant ».
L’ère de la formation à 500 km de chez soi, pendant deux jours, inadaptée pour l’ensemble des apprenants, c’est TER-MI-NÉ ! Tout se joue avec les outils digitaux d’aujourd’hui, à commencer par son smartphone.
La formation est à portée de doigt, au quotidien, sur l’outil que l’on utilise le plus dans la journée. Cette idée est soutenue par le CEO de Teach On Mars qui nous dit : « Le mobile learning c’est le présent, la réalité, tout le monde a un smartphone qui est d’ailleurs l’écran numéro 1 sur la planète, l’ordinateur principal des gens ».

L’apprenant ne se voit alors plus imposer une formation physique, mais y a accès quand il le veut, sur le sujet dont il a besoin, et peut faire valider ses compétences acquises par le biais de tests en ligne sur la même application proposée. Un jeu d’enfant ! Ludique et pédagogique, qui donne envie d’en apprendre toujours plus. Plus possible d’être pétérisé (enfin presque) !

Cependant, le CEO de Myskillcamp appuie sur un point très important et intéressant, afin de balancer tous ces discours : « l’outil technologique c’est une fin en soit, mais il faut d’abord adapter une réelle pédagogie ». En effet, ne pas faire rentrer dans les mœurs de l’entreprise l’utilité de ce genre d’application, sera un véritable frein, peu importe la facilité d’accès à la formation.

Dans la salle, plusieurs questions ont été soulevées suite à cette conférence : que fait-on du droit à la déconnexion ? Les heures passées à se former sont-elles comptées comme des heures supplémentaires ? Chez Volcanic on a notre avis sur la question… Quel est le vôtre ? Faîtes-le nous savoir sur nos réseaux sociaux !

La qualité de vie au travail, une véritable problématique

 

Déjà on va vous donner l’occasion de vous la ramener en dej’ avec vos collègues, en vous apprenant que Qualité de Vie au Travail, vous pouvez le dire QVT.

Et regardez, ça fait vachement classe de dire « Ouais la QVT, c’est un peu LE centre des préoccupations chez nous, tu vois », en buvant un Spritz en terrasse et en fumant votre cigarette électronique. Vous le sentez non ?

Mais soyons sérieux, parce que ce sujet est PRI-MOR-DIAL. Un employé qui n’est pas motivé, stressé, triste, peu considéré, c’est un travailleur qui ne se donnera pas à 100% durant son temps de travail, qui sera souvent malade, qui aura du mal à se lever, et qui sera plus que pressé de partir. Mais c’est aussi un salarié qui ne parlera pas bien de votre entreprise autour de lui, qui ne renverra pas une bonne image et qui peut entacher sérieusement l’ambiance interne. En bref un employé mal dorloté, c’est un sacré boulet au pied que vous allez vous traîner. Et ceci touche 1 salarié sur 3, selon une étude réalisée par Gympass, qui menait cette conférence très intéressante.

Mais concrètement, soyons réalistes, qu’est-ce qu’une entreprise sans ses employés ? On ne laisse pas le suspense durer plus longtemps : une entreprise sans salarié, ça n’existe pas ! Alors, cette dernière a plutôt intérêt à prendre grand soin de ses travailleurs.

Pour ce faire, l’entreprise peut envisager plusieurs choses : une bonne écoute, des réunions régulières pour faire le point sur les demandes des employés en terme de fonctionnement et ambiance interne, une bonne communication entre chaque pôle hiérarchique, des déjeuners communs, une discussion online interne, permettant d’optimiser du temps, et de créer du lien. Mais l’entreprise peut aller encore plus loin, en proposant un accès à des salles de sport, puisque c’est connu, le sport élimine presque tous les méfaits de la vie sur notre corps. Et c’est justement l’offre de Gympass, qu’on vous laisse découvrir par vous-mêmes !

Le monde du travail en entreprise change considérablement. Nous allons vers une ère où les gens sont prêts à travailler plus, mais dans des conditions bien meilleures, leur permettant de concilier vie privée, vie professionnelle et bien être ; et ceci influe directement sur des nouvelles méthodes de management ou d’apprentissage, permettant de mettre l’employé à une place plus valorisante.

On vous laisse nous rejoindre sur Facebook et Twitter, pour suivre toutes nos visites d’événements et bien plus encore !