Le volcazine > CULTURE > La Foire du Trône
CULTURE

La Foire du Trône

Ce contenu peut vous inspirer ?
Découvrez notre offre

volcabox
Je découvre

Remontons dans le temps et retrouvons nous en 1131.

Un temps où les cochons furent interdits dans Paris, où Louis XIV se mariait à St Jean de Luz, où quelques années plus tard le souvenir de son trône donne naissance à une foire géante. Bref un temps où l’histoire des rois façonna celle de l’une des plus grandes foires encore en vogue au XXIème siècle. Alors, bienvenue dans la culture de l’événement et découvrons l’histoire de la Foire du Trône !

De tous temps, les foires et les marchés sont essentiels à la richesse économique de la cité. Au Moyen-Age, à Saint-Denis, la foire du Lendit, à Paris, la foire Saint-Laurent et la foire Saint-Germain apportent prospérité et abondance.

Un jour d’octobre 1131, Philippe, le fils aîné du roi de France Louis VI le Gros, traverse Paris à cheval. Tout à coup, un cochon traverse la rue, son cheval se renverse, le prince Philippe chute et se tue!

Comme quoi, l’Histoire de France tient parfois au simple passage d’un petit cochon. Quelques jours plus tard, le frère cadet de Philippe, le prince Louis est associé au trône de son père. Il deviendra Louis VII le Jeune.

Dès le lendemain de l’accident, le roi Louis VI interdit que les cochons soient laissés en liberté dans les rues de Paris, exception faite pour les moines de Saint-Antoine, les Antonins.

Une condition : les cochons des Antonins doivent porter une clochette autour du cou.

Avec la fondation de l’abbaye Saint-Antoine-des-Champs, la fête de Saint Antoine, le 17 janvier, se transforme en foire Saint-Antoine, et les Antonins créèrent un pain d’épices en forme de cochon avec sa clochette.

La foire Saint-Antoine devenait la foire aux pains d’épices. L’abbaye Saint-Antoine en conserva le privilège jusqu’à la Révolution française.

 

 

La foire renaît en 1805 le long du faubourg Saint-Antoine entre la rue de Montreuil et la rue Saint-Bernard. Avec la Restauration de la monarchie, la foire se déplace sur la place du Trône, après avoir pris le nom de Trône-Renversé pendant le Révolution, elle est notre actuelle place de la Nation.

Le Trône nous rappelle l’immense trône en décors de bois et de toiles peintes dressés pour recevoir Louis XIV et Marie-Thérèse d’Espagne au retour de leur mariage à Saint-Jean-de-Luz en 1660. Le roi et la reine sont ainsi présentés au Peuple de Paris sur un Grand Trône, la place en garda le souvenir et la foire aussi !!

Cette fois, notre foire du Trône grandit, grandit tout au long du XIXè siècle et elle envahit tout le quartier. La Ville de Paris décide de son déménagement en 1962 et la nouvelle Foire du Trône est inaugurée en 1964 sur la Pelouse de Reuilly, en bordure du bois de Vincennes.

Aujourd’hui, la Foire du Trône ouvre de la fin du mois de mars à la fin mai, presque deux mois.

Plusieurs événements s’y déroulent : la Foire commence par une soirée d’ouverture, un feu d’artifice traditionnel est tiré le 1er Mai et une grande cavalcade de chars fleuris avec clowns et musiques a lieu un week-end de mai.

La Foire du Trône n’est plus une simple fête foraine, elle accueille 5 millions de visiteurs qui reviennent avec des peluches, mangent des montagnes de nougats de Montélimar, 90 tonnes de frites et une saucisse géante qui couvrirait la distance de Paris à Strasbourg.

Elle représente le plus vaste et le plus prestigieux parc d’attractions foraines d’Europe.

La Foire du Trône est devenue un monument parisien, un monument-événement festif remarquable.

Il est grand temps de passer un bon moment alors tous aux manèges, il vous reste trois jours pour vous préparer. Bonne foire à tous.