Le volcazine > MARQUES > Dyson Origin : Il crée l’événement dans la maison !
MARQUES

Dyson Origin : Il crée l’événement dans la maison !

Ce contenu peut vous inspirer ?
Découvrez notre offre

volcabox
Je découvre

« Un aspirateur sans sac ? C’est une blague ? Mais comment ça marche? »

Une question que tout le monde s’est posée en regardant pour la 1ère fois cet aspirateur aux formes étranges et venues d’ailleurs. Sans être ingénieur, une petite explication s’impose.

Dyson a développé la technologie « cyclone » qui reproduit de façon artificielle cet événement météorologique bien connu. La poussière aspirée traverse un (ou plusieurs) cônes au centre de l’appareil. Elle tournoie grâce à la force centrifuge qui rejette sur les côtés d’un bac les grosses particules (poils, miettes…) alors que les petites (pollens, acariens…) restent au fond. A bonne distance des filtres et contrairement aux aspirateurs traditionnels, la poussière ne peut plus les boucher et l’aspirateur garde toute sa puissance. Il suffit ensuite de vider le bac lorsqu’il est plein. Simple, efficace…et beau. Car le design de cet aspirateur sans sac a été autant travaillé que sa conception. Un axiome gagnant qui n’est pas sans rappeler le succès d’autres inventeurs…

La naissance de «l’aspirateur design »

DC 02. C’est le petit nom peu glamour – mais tellement Star Wars- que portait le premier aspirateur sans sac commercialisé par Dyson en France en 1995. DC pour Dyson Cyclonic, la technologie utilisée pour aspirer la poussière sans utiliser de sac. Un modèle traineau, plus adapté au marché européen que son tout premier modèle balai inventé en 1986 (DC 01). Un marché de niche voué à l’échec à en croire tous les gros fabricants du secteur de l’époque, Hoover en tête. Mais James Dyson n’a jamais écouté. Il croit en son invention.

L’histoire de l’aspirateur sans sac, il l’a raconté de nombreuses fois : sa femme souhaitait un aspirateur qui ne perde pas l’aspiration. Après plus de 5000 prototypes, le DC 01 voit le jour au Japon, seul pays à bien vouloir accueillir son aspirateur sans sac au design et à la technologie futuristes aujourd’hui parfaitement identifiables. Exit la forme allongée qui se range facilement sous l’escalier et la couleur vert sapin qui va avec le canapé du salon…l’aspirateur Dyson sans sac sera jaune et gris et ressemblera à un moteur d’avion.

Aspirateur sans sac Dyson : l’Art ménager avec un grand A

D’abord désorientée, la ménagère s’est vite laissée séduire par cet aspirateur. Pas seulement parce que sa technologie était révolutionnaire, mais parce que c’était un bel objet. Tout d’un coup le ménage devient glamour et avant-gardiste. On ne passe plus l’aspirateur, on sort son Dyson et on peut l’exhiber aussi fièrement que son premier téléphone portable ! (Oui, le smartphone à la pomme n’était pas encore né).

Ceux qui ont des animaux le savent bien, quand on passe l’aspirateur ça pue. Avec le Dyson sans sac c’en est fini également des mauvaises odeurs avec l’obligation d’ouvrir la fenêtre quand on le passe ou celle de mettre de la poudre odorant dans les sacs pour les masquer. Pas de filtres poussiéreux à changer, désormais on peut laver son Dyson à l’eau !

Terminé également les déambulations interminables devant le rayon des sacs pour aspirateurs en espérant trouver le bon modèle (parce qu’on a oublié à la maison de détacher la précieuse référence du paquet et qu’en désespoir de cause, on achète un modèle ressemblant qui s’avère ne pas être le bon)…Un gain de temps et, à long terme, pour le portefeuille. Avec en prime un air rejeté qui serait beaucoup plus pur que celui aspiré, un miracle pour les allergiques du monde entier.

Dyson, une success story made in GB

Le 1er Dyson sans sac est sorti en France en 1995. D’abord confidentiel – le modèle DC 02 coûte quand même plus de 2200 francs à l’époque – le marché se développe rapidement et le chiffre d’affaires atteint 34,9 millions de livres sterling. En 1996, le succès de ses aspirateurs sans sac permet à Dyson de créer des filiales un peu partout en Europe et dans le monde, doublant presque son chiffre d’affaires (72 millions de livres sterling) à la fin de l’année. A cette époque, le nouveau compagnon préféré de la ménagère se vend à plus de 30 000 exemplaires par mois. Aujourd’hui Dyson vend dans le monde plus de 3 millions d’aspirateurs sans sac chaque année, dépassant le fabricant historique Hoover sur sa terre natale américaine.

 

Aspirateur sans sac, ventilateur sans pales, chauffage sans grille, sèche-mains sans contact…à coup sûr Dyson continuera de créer l’événement en cassant les codes. À suivre donc.